attariq aljadid

Accueil > Français > Fenètre sur le monde > Le degré zéro du système arabe !

Le degré zéro du système arabe !

samedi 24 janvier 2009

Slim Ben Taleb.

Depuis plusieurs jours, la bande de Gaza subit une agression barbare et criminelle de la part d’un gouvernement et d’une armée qui ont depuis longtemps déserté la perspective d’une paix durable et négociée et qui ne voient l’avenir de leur présence dans le Moyen-Orient qu’au bout des armes et avec la force et la violence contre des populations désarmées.

Il s’agit pour cet Etat d’un retour à l’esprit fondateur et à la culture politique des bandes criminelles comme celles de l’Irgoun qui n’ont jamais réussi à penser et à intégrer dans leur idéologie politique la question de la coexistence avec l’Autre !

Le monde entier a exprimé son indignation devant ces images insoutenables en provenance de la Bande de Gaza. Personne n’a pu échapper à ce massacre programmé ! Ni les enfants, ni les femmes, ni les vieux ! Les militants et les activistes et ceux qui ne le sont pas ! L’appareil de destruction massive israélien n’a pas fait la différence ! Tout Palestinien qui s’attache à sa terre est un dangereux activiste qu’il faut éliminer sans ménagement !

Des manifestations ont été organisées partout dans le monde. De Paris à Stockholm, de Genève à Rome et de Kuala lompour à Washington, des milliers de manifestants ont exprimé leur refus de cette politique de la terre brûlée que ne cesse de mener l’Etat d’Israël au Moyen-Orient ! Les manifestations et la mobilisation ont également touché le monde arabe et toutes les grandes villes arabes ont été traversées par des millions de personnes exprimant leur refus et leur colère devant ce massacre programmé !

Seul absent de ce concert d’indignation et de colère, c’est le système arabe ! Pendant des jours, les gouvernements arabes n’ont même pas été en mesure d’organiser un Sommet pour rejoindre la rue arabe et s’associer à toutes les manifestations de refus et de condamnation de ces massacres ! Au contraire, les régimes arabes ont développé une stratégie inconnue jusqu’à présent dans l’histoire politique mondiale en stigmatisant, lors de ces moments d’agression, ceux qui, parmi nous, ont été à l’origine du déclenchement de la haine de l’autre. C’est le Hamas aujourd’hui ! Comme c’était le Hezbollah lors de l’agression israélienne du Liban lors de l’été 2006 !

Bien sûr, on savait que le système arabe était malade ! On le savait en crise depuis des années ! Depuis plus de deux décennies, il n’a pas été en mesure de prendre la moindre mesure contre les agressions extérieures ! Sans parler bien évidemment de l’absence de la moindre stratégie ou vision de l’avenir de la région ! Depuis des décennies, et en dépit des concessions accordées à tous, la situation du monde arabe ne cesse de reculer à tous les niveaux, politiques, économiques, scientifiques et technologiques compris !

Cette faillite n’est pas récente. Elle date de la défaite des nationalismes arabes dans la guerre de 1967. On avait pensé un moment que la victoire de 1973 et l’arme du pétrole allaient donner de nouvelles perspectives au monde arabe et en faire une région respectée et capable de faire valoir ses intérêts sur la scène arabe. Or, ce ne fût qu’une illusion de courte durée et le spectacle de la déchéance a repris rapidement ses droits pour installer le monde arabe dans une crise sans précédent.

Beaucoup a été dit sur la crise ou, plutôt, la faillite du monde arabe. Ses origines ainsi que les solutions ont suscité débats, échanges et controverses. Mais, au delà des débats, il est évident qu’une des questions essentielles est celle de la faillite du leadership arabe et de son incapacité à ouvrir de nouvelles perspectives et de nouveaux horizons ! Autrement, comment interpréter que l’agression a été annoncée par la ministre israélienne des affaires étrangères lors d’une conférence de presse avec son homologue égyptien du Caire sans qu’il ne trouve rien à dire ! Comment expliquer qu’aucun pays arabe qui a une présence diplomatique en Israël n’ait osé rappeler son ambassadeur ! Comment expliquer qu’aucun pays arabe ayant une ambassade israélienne n’ait eu le courage de renvoyer l’ambassadeur israélien ou même le convoquer pour lui poser des questions sur cette agression barbare ! Comment expliquer que ces régimes aient passé leur temps à trouver des arguments pour expliquer leur peu d’empressement à organiser un Sommet au moment où les bombes augmentaient d’intensité sur la bande de Gaza !

L’agression de Gaza montre à ceux qui avaient encore des doutes que le renouveau arabe exige aujourd’hui de définir un nouveau leadership ! Or, depuis le début des années 70, deux alternatives ont essayé de reprendre la direction du mouvement social arabe. D’abord la gauche arabe dans les années 70 et ensuite les mouvements islamistes dans les années 80 et 90. Les uns et les autres ont échoué devant la répression, l’appui des forces impériales et la capacité des régimes arabes à défendre leurs pouvoirs ! Aujourd’hui et plus que jamais il est temps de trouver un nouveau leadership arabe capable d’inventer un nouveau projet afin de faire face aux agressions et d’assurer notre contribution à la construction d’un universel partagé !

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose