attariq aljadid

Accueil > Français > Edito > Pour une décision audacieuse de sagesse politique

Pour une décision audacieuse de sagesse politique

lundi 19 juillet 2010

Ahmed Brahim

Fahem Boukaddous vient d’être arrêté à son domicile alors qu’il venait de quitter l’hôpital de Sousse où il recevait des soins intensifs nécessités par la détérioration de son état de santé.

Cette décision va à contre-courant de l’émotion légitime suscitée à l’intérieur et à l’extérieur du pays par la confirmation en appel, dans des circonstances inéquitables, de la peine de 4 ans de prison ferme qui lui avait infligée en première instance.

Elle constitue une escalade humainement incompréhensible et politiquement inadéquate dans la gestion d’un dossier, celui du Bassin minier, qui aurait dû être clos depuis longtemps dans un esprit d’équité et de dépassement positif.

Plus de deux ans et demi après, il est temps de prendre conscience de l’immense gâchis provoqué par la méthode du tout sécuritaire et de suivre une autre voie : celle de l’apaisement et du dialogue.

Le 53ème anniversaire de la République pourrait être, à cet égard, l’occasion pour une décision audacieuse de sagesse politique. Une grâce présidentielle en faveur de toutes les personnes condamnées serait éminemment souhaitable. Elle permettrait de libérer les détenus, de réintégrer dans leur fonction ceux qui l’ont perdue suite à leur condamnation, et de créer ainsi les conditions pour l’instauration d’un climat de détente favorable au dialogue, seule manière de prendre à bras -le- corps les grands problèmes politiques du pays, en premier bien desquels ceux résultant de la situation de blocage généralisé.

Les questions trop longtemps différées comme celles de la Ligue, du Syndicat des journalistes, de l’UGET, de la représentation des Juges et, plus généralement, celle des obstacles à l’activité normale des partis et des associations, etc., nécessitent autre chose que l’enfermement dans un discours d’autocélébration qui répète à satiété que « tout va pour le mieux dans le meilleurs des monde possibles ».

Seuls le dialogue et l’ouverture sont à même de permettre au pays d’entrer de plain-pied dans une nouvelle étape, celle des réformes politiques fondamentales, nécessaires non seulement pour affronter les défis du développement, mais aussi pour donner à notre pays la crédibilité et le rayonnement qu’il mérite sur la scène internationale.

Ahmed Brahim

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose