attariq aljadid

Accueil > Français > Edito > Un acquis sérieusement menacé : la LTDH

Un acquis sérieusement menacé : la LTDH

mardi 13 juillet 2010

par Larbi Chouikha

Depuis l’interdiction de la célébration de l’anniversaire de la LTDH, le 21 mai dernier, la situation de cette organisation ne cesse de s’aggraver et, aujourd’hui, des menaces très sérieuses hypothèquent son existence comme organisation indépendante. Pourtant, depuis son dernier Congrès d’Octobre 2000, des lueurs d’espoirs commençaient à renaître après les efforts déployés et des concessions consenties de part et d’autre, pour que cette Ligue retrouve son rayonnement d’antan !

Alors qu’à la veille de l’anniversaire de la Ligue, la volonté de vouloir renouer avec les principes fondateurs- la représentation équilibrée et la prise de décision consensuelle- n’a jamais été aussi forte parmi tous les adhérents de l’organisation, y compris dans les rangs des « plaignants » ! Des progrès dans les négociations en cours allaient même être annoncés pendant cette célébration. Et, pour la première fois depuis plus de dix ans, la volonté d’oublier toutes les rancœurs accumulées ces dernières années, d’aplanir les divergences apparues depuis le 5ème congrès et donner plus d’aplomb et de consistance à la recherche du compromis salutaire avec toutes les parties concernées, semblait l’emporter. Des voix appelant de leur vœu à la tenue du « congrès de la réconciliation » commençaient à éclore. La satisfaction, et même la joie de renouer avec une LTDH unitaire, représentative, libre de ses mouvements, loin de toutes les contingences politico-personnelles du moment, étaient partagées par la majorité des membres

Quelle fut grande notre surprise, et même notre déception, de constater le revirement inexpliqué et incongru qui s’est produit entre temps. En effet, en plus de cette mesure d’interdiction de la fête, qui est tombée comme un couperet en mettant les membres et les amis de la LTDH dans le désarroi, voilà que les déclarations publiques de la partie « plaignante » sont venues enterrer nos espoirs et hypothéquer l’avenir de cette organisation. Alors que les contacts directs avaient été établis avec des membres de la direction actuelle de la Ligue, que des progrès tangibles ont été enregistrés dans les négociations, que les prémices de la préparation du congrès de l’unité commençaient à nous stimuler, quel fut notre étonnement d’entendre des représentants de la partie « plaignante » affirmer publiquement qu’ils se rétractaient sur les points d’accord et qu’ils appelaient même à rompre tout contact – direct - avec la direction de la LTDH !

Dans le même temps, voilà que le délai d’une année imparti par la Cour de Cassation en juin 2009 pour la tenue d’un congrès à la place du 5ème congrès est maintenant écoulé et que des craintes sérieuses pèsent sur le devenir de notre organisation ! En effet, dans cet imbroglio politico-judiciaire, le risque est grand que le statu quo dans lequel est confinée la Ligue perdure et que cet état de « liberté surveillée » ne soit pas levé de si tôt.

Mais des appréhensions existent aussi que, dans cette « fuite en avant », certaines sphères influentes soient tentées de « liquider » complètement la LTDH, en parachutant à sa tête une direction fantoche. L’histoire récente nous enseigne que, dans toutes les situations de crise aigüe qu’avaient connues le pays par le passé, la LTDH a pu jouer un rôle de médiateur, de modérateur et de défricheur des causes et des conséquences : précisément, parce qu’elle était consensuelle, représentative, autonome, donc, nécessairement crédible !

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose