attariq aljadid

Accueil > Français > Actualités nationales > Pour la défense du statut progressiste des Tunisiennes

Pour la défense du statut progressiste des Tunisiennes

vendredi 1er août 2008

[rouge]

APPEL

[/rouge]

Nous, signataires de cet appel, avons appris avec stupéfaction et révolte qu’à Nabeul, à la faculté des sciences économiques et de gestion, une enseignante a tenté d’empêcher une étudiante de passer son examen au motif que la jeune fille avait « les avant-bras nus ».

Nous voulons ici condamner fermement le comportement de cette enseignante qui a outrepassé l’autorité qui lui était dévolue dans cette salle d’examen.

Nous tenons à rappeler que dans les établissements scolaires et universitaires, le rôle de l’enseignant comme de l’administration est de contribuer à dispenser le savoir et le respect de l’autre ainsi que de veiller à ce que chaque apprenant(e) puisse poursuivre ses études et passer ses examens dans les meilleures conditions.

Cet incident est symptomatique d’une dangereuse régression des mentalités sous l’influence d’un courant conservateur et obscurantiste prétendant parler au nom de l’Islam, et qui met en péril les droits précieux acquis par les femmes tunisiennes.

Cette régression, dictée par un mimétisme s’inspirant d’un mode de pensée et de comportement étrangers aux usages de la société tunisienne, vise à remettre en question le statut progressiste des Tunisiennes.

Tunisiennes et Tunisiens, nous devons tous nous mobiliser pour défendre ce statut contre toutes les tentatives de retour en arrière et pour consolider et développer les acquis d’une Tunisie ancrée dans la modernité.

Cet appel est destiné à être signé. Adressez vos signatures à : generationscsp@yahoo.fr

Liste des premières signatures :

- 1. Lylia Brahim : enseignante
- 2. Khadija Khader : enseignante
- 3. Fatma Tellili : enseignante
- 4. Neila Jrad : enseignante
- 5. Nadia Omrane : journaliste
- 6. Zeïneb Tellili : enseignante
- 7. Sabiha Khedher : enseignante
- 8. Jelila ezzili : enseignante
- 9. Inès Abdeljaoued-Tej : universitaire
- 10. Alia Benkahla : chercheur
- 11. Latifa Lakhdar : universitaire
- 12. Monia El Abed : avocate
- 13. Radhia Dridi : enseignante
- 14. Lobna Mlika : comédienne
- 15. Hèdia Jrad : enseignante
- 16. Leïla Baccouche : universitaire
- 17. Mouna Laroussi : universitaire
- 18. Rachida Abdeljaoued : enseignante
- 19. Sabiha Bouguerra : inspectrice principale
- 20. Latifa Bergaoui : universitaire
- 21. Rakia Ben Chehida : cadre de banque

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose