attariq aljadid

Accueil > Français > Actualités nationales > La liberté de la presse est en péril !

La liberté de la presse est en péril !

dimanche 22 novembre 2009

Par Larbi Chouikha

Depuis la campagne électorale - et encore ces jours derniers - la répression contre la presse et les journalistes ne cesse de s’aggraver, comme si ce secteur était condamné à ne jamais évoluer de manière nette et irréversible. Des médias indépendants et les journaux de l’opposition indépendante sont victimes de mesures de censure et d’interdictions, des sites internet sont bloqués, des animateurs de blogs inquiétés, des journalistes sont molestés ou incarcérés…. La situation a atteint, ces dernières semaines, un degré inégalé dans la détérioration, où la calomnie voire, l’abject, se déploient sans vergogne.

Simple effet du hasard ? Pendant la durée de la campagne électorale et au lendemain des élections, les journaux des basses besognes, s’adonnent sans scrupule, à cet exercice lamentable et hideux, souillant l’honneur des dirigeants de l’opposition, des journalistes, des défenseurs des droits de l’homme, et même de citoyens dont le seul « crime » est d’avoir exprimé des opinions qui ont déplu. Tout est alors permis : des détails les plus extravagants aux élucubrations les plus farfelues trahissant les frustrations et les phantasmes de leurs auteurs sont inventés pour nuire à la réputation de ces personnes.

Mais lorsqu’une certaine presse, certaines plumes, se voient autorisées à agir en toute liberté, sans retenue et en toute impunité, pour jeter l’anathème et l’opprobre, diffamer et attenter à l’honneur et à la dignité des individus, qu’ils soient des personnes connues ou de simples citoyens : tout cela n’est-il pas étrange dans un univers pourtant très scrupuleusement surveillé et contrôlé ? Surtout que, quand il s’agit des médias indépendants et des journaux de l’opposition, la moindre critique émise suscite les foudres de l’Administration et parfois, la saisie du numéro.

Décidément, les pratiques à géométrie variable deviennent une particularité bien tunisienne.

Mais les dangers que recèle ce dérapage - téléguidé - sont particulièrement terribles pour tout le monde : d’une part, ce qui nous frappe aujourd’hui, ce n’est plus seulement le droit d’informer qui se trouve du coup bafoué et malmené, mais c’est surtout l’éthique de la profession et le respect de la personne humaine qui sont, tous deux, foulés au pied. Dans le même temps, à l’ère de l’explosion d’internet et des usages multiples et incontrôlables que cette technologie offre, ne risque-t-on pas ainsi de voir des réactions de même nature - tout aussi condamnables - faire irruption pour « étaler », elles aussi, des frasques - réelles ou imaginaires - de certaines personnes proches des sphères de décision ?

Le danger, alors, est de voir se généraliser dans le pays un climat de suspicion et de méfiance où la surenchère en anathèmes, en invectives et en calomnies à caractère personnel se banaliseraient, et où personne, et de quelque bord qu’il soit, ne serait épargné.

Face à cette escalade très inquiétante aux risques incalculables, ces dérapages qui s’attaquent à l’honneur et à la dignité des personnes doivent être dénoncés par tous les moyens.

Mais dans le même temps, nous devons être très vigilants pour éviter les diversions dans lesquelles veulent nous induire ces journaux et ces plumes inqualifiables. En effet, dans un climat aussi délétère, le grand perdant, ce serait, inévitablement, le débat d’idées et le droit d’informer, dont la presse est censée - normalement - être le canal par excellence. Dans les conditions difficiles que vivent ces jours-ci les médias et les journalistes, la réflexion sereine, les informations honnêtes, les opinions pertinentes ne peuvent pas s’exprimer normalement, et les débats contradictoires portant sur les enjeux actuels et futurs de notre pays risquent de s’éclipser .Cela porterait gravement atteinte à l’intelligence de tous les Tunisiens !

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose