attariq aljadid

Accueil > Français > Actualités nationales > L’Initiative nationale pour la Démocratie et le Progrès Déclaration sur les (...)

L’Initiative nationale pour la Démocratie et le Progrès Déclaration sur les élections

jeudi 29 octobre 2009

Notre pays a vécu, ces derniers jours, une phase importante de sa vie politique : l’élection du Président de la République et des membres de la Chambre des députés.

L’Initiative nationale pour la Démocratie et le Progrès (INDP) a estimé que ces élections constituaient une occasion exceptionnelle - dont le pays est privé en temps ordinaire - pour faire entendre au peuple tunisien une voix autre que la voix dominante qui tente de faire croire qu’elle constitue la voix unique, que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes et qu’il n’ y a aucune alternative au parti au pouvoir et à son personnel politique.

L’INDP a rencontré lors de ces élections des obstacles innombrables : de la loi électorale (à laquelle s’étaient opposés les députés d’Ettajdid) à l’invalidation de nombreuses listes, la saisie du journal « Attariq Al Jadid », l’interdiction des manifestes électoraux et des affiches pendant plusieurs jours, la gestion partisane des espaces publics de réunion, la censure de nombreux passages dans les interventions à la télévision et à la radio de plusieurs têtes de liste de l’INDP et, pour terminer, les nombreux abus et irrégularités qui se sont produits le jour du scrutin (et dont nous avons fait état, en temps utile, à l’Observatoire national des élections).

Malgré toutes ces difficultés, l’INDP a réussi à mettre en évidence le fait - que certains ont voulu nier - qu’elle représente effectivement un mouvement d’opposition sérieux et responsable, qui propose des idées et des perspectives alternatives distinctes des idées dominantes, fondées sur une analyse sérieuse, immédiatement applicables, ou, pour le moins, pouvant constituer une base solide pour un débat national global sur les orientations générales de notre pays. Elle a aussi montré que cette alternative est portée par des hommes et des femmes patriotes, compétents, qui ne sont mus ni par l’intérêt matériel ni par l’attrait du pouvoir, ne comptant que sur les forces propres de leur peuple, et dont le seul souci est de mettre leurs capacités, leur expérience et leurs compétences au service de leur pays et du progrès de leur peuple.

Ces élections auraient pu constituer une occasion pour faire évoluer la situation vers un système politique répondant aux besoins de notre peuple et aux aspirations de sa jeunesse, afin d’engager une réforme qui consacre le droit du citoyen à choisir ses dirigeants en toute liberté et concrétise la richesse du paysage politique de notre pays en énergies nombreuses et diverses, disposées à servir leur patrie.

L’obstination à maintenir la mainmise du parti au pouvoir sur tous les aspects de la vie politique et sociale a fait rater à notre pays cette occasion de réformer le système politique, ce qui traduit l’intention chez certains de faire de la prochaine étape de la vie politique du pays une réédition de l’expérience précédente, peut-être même avec plus de fermeture. Ainsi, les résultats officiels des élections ne reflètent ni le rapport réel des forces politiques dans la société, ni l’étendue de la large sympathie rencontrée, auprès des larges couches de la population, par l’INDP et ses candidats aux présidentielles et aux législatives.

Ces résultats viennent plutôt consacrer l’hégémonie du parti au pouvoir et des partis qui lui sont proches, dans une tentative pour décourager et marginaliser l’opposition nationale et démocratique responsable.

L’INDP est convaincue que l’avenir de la Tunisie, sa stabilité et son invulnérabilité passent par une politique fondée sur la justice sociale et une réforme globale du système politique qui consacre les principes du régime républicain et les valeurs de citoyenneté, d’égalité et de souveraineté du peuple, exercée à travers des élections libres et transparentes, qui contribue à promouvoir la vie politique et garantisse aux partis à caractère civil souhaitant agir dans la légalité - en particulier le Parti du Travail patriotique et démocratique - le droit à la reconnaissance légale.

L’INDP est décidée à consolider, au cours de la prochaine étape, l’alliance entre ses composantes, sur la base de la plateforme présentée à l’opinion publique à l’occasion de l’annonce de la candidature de M. Ahmed Brahim, sur laquelle elle a pris appui tout au long de la campagne électorale.

L’INDP est d’autre part résolue à approfondir les convergences qui se sont réalisées au cours de la campagne électorale, pour franchir de nouvelles avancées en rassemblant le maximum d’énergies en vue de créer un mouvement démocratique et progressiste puissant et agissant, capable d’influer sur le cours des événements et d’assurer à notre pays et à ses enfants un avenir meilleur.

A cette occasion, l’INDP dans toutes ses composantes : militants indépendants, Mouvement Ettajdid et Parti du Travail patriotique et démocratique, exprime sa vive reconnaissance à toutes les citoyennes et à tous les citoyens qui ont donné leur voix à son candidat à la présidence de la République et à ses candidats aux législatives.

Elle exprime aussi sa reconnaissance au peuple tunisien qui a accueilli ses meetings dans toutes les régions du pays, a assisté à ses réunions et a manifesté de l’intérêt pour ses idées et ses propositions, en surmontant indifférence et pressions.

Elle exprime de même sa considération et ses félicitations chaleureuses à ses militants, ses amis et sympathisants pour la combativité, la fermeté et l’enthousiasme dont ils ont fait preuve au cours de la campagne électorale. Leur comportement responsable leur a permis de surmonter les obstacles et de faire face aux pressions, aussi bien celles qui poussent à rester chez soi en se contentant de protestations verbales, que celles qui poussent à accepter le fait accompli et à se résigner devant la politique du bâton et de la carotte.

Elle prend acte du fait que le Mouvement Ettajdid n’a pas été écarté de la Chambre des Députés, où ses deux représentants auront la responsabilité d’exprimer fortement les positions de l’opposition sérieuse.

L’INDP exprime sa considération pour tous ceux qui ont soutenu son candidat Ahmed Brahim, en particulier le « Forum démocratique pour le Travail et les Libertés » (FDTL) et les listes « Réforme et Développement ». Elle renouvelle l’expression de sa solidarité avec le FDTL, victime d’exclusive lors de ces élections.

A toutes les personnalités, en Tunisie et dans l’émigration, à tous les intellectuels, artistes, écrivains, médecins, avocats, universitaires, aux syndicalistes et militants des droits humains qui ont apporté leur soutien à l’INDP et ses candidats, l’INDP adresse un grand merci !

Tunis, le 27 octobre 2009

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose