attariq aljadid

Accueil > Français > Sports > Non, M. Meddeb, vous n’avez pas le droit !

Sport et Politique

Non, M. Meddeb, vous n’avez pas le droit !

dimanche 7 juin 2009

Plusieurs supporters de l’Espérance de Tunis ont été choqués de voir un encart publicitaire de la taille d’une demi page sur le journal Assabah, dans lequel M. Hamdi Meddeb, assurait le président Ben Ali, en son nom, celui du bureau directeur, des joueurs, des cadres, des supporters et sympathisants de l’Espérance, de son soutien à sa candidature unique (murachahhan awhadan) aux élections présidentielles de 2009.

Cet acte, que M. Meddeb a accompli, le cœur léger est inacceptable au moins pour trois raisons :

- Primo : M. Meddeb a été chargé de veiller à la bonne marche d’une association sportive et nullement à instrumentaliser celle-ci à des fins politiques.
- Deuxio : M. Meddeb préside aux destinées d’un club qui, n’en déplaise à ses rivaux, compte des millions de supporters. Il est donc quasiment impossible, en termes de probabilités, qu’ils soient tous du même avis ou qu’ils aient l’intention de voter pour le même candidat.
- Tercio : en parlant de « candidat unique », M. Meddeb montre qu’il est en décalage de plusieurs années, quinze, exactement, et qu’il n’est pas au courant des trois autres candidatures aux élections présidentielles.

D’une manière plus générale, il est moralement inacceptable de

JPEG - 550 ko

s’arroger le droit de parler au nom de millions de citoyens sans les avoir consultés auparavant. De même, il est dommageable pour un pays qui aspire à la démocratie, de voir d’éminents membres de sa société civile s’accrocher au mythe du candidat unique et promouvoir, ainsi, l’allégeance au lieu de l’élection libre. Enfin, il est désespérant de constater cette schizophrénie chez nos grands entrepreneurs qui, dans l’économie et les affaires, sont dans la modernité, alors qu’en politique, ils font preuve d’un incontestable sous-développement.

I. K.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose