attariq aljadid

Accueil > Français > Sports > Espérance de Tunis – Slim Chiboub : la rupture ?

Espérance de Tunis – Slim Chiboub : la rupture ?

samedi 30 mai 2009

Les derniers jours à l’Espérance de Tunis ont été riches en émotions sur les plans sportif et extra sportif. En effet, à la joie des supporters pour l’obtention du titre de champion à l’ultime journée, a succédé leur consternation à l’annonce de la démission du président du club sur un quotidien de la place. M. Hamdi Meddeb a justifié sa décision en évoquant l’ingratitude de la tâche de la présidence car, à une exception près, personne ne l’aurait aidé dans la direction du club. Certains lui auraient même mis des bâtons dans les roues.

Cette déclaration, tout à fait surprenante pour un dirigeant sportif qui a remporté un gros challenge et dont les supporters vivent une véritable liesse, s’explique facilement pour ceux qui sont quelque peu au fait des coulisses du Parc B. Elle représente un véritable ras-le-bol de Hamdi Meddeb vis-à-vis du comportement de son ex-ami, ex-président du club et son actuel « président d’honneur », M. Slim Chiboub. Ce dernier a, en effet, pris l’habitude de disparaître et de critiquer la direction du club, quand ça va mal, et de réapparaître sur le devant de la scène, tout en cherchant les caméras, quand ça marche. Nul n’a été ainsi étonné de le voir dans les vestiaires de l’équipe après le sacre.

Toutefois, beaucoup n’ont pas apprécié de le voir, trois jours plus tard, invité d’honneur sur Hannibal TV, en lieu et place de celui qui a donné de son temps et de son argent, pour la bonne marche du club. Mieux encore, M. Chiboub s’est même permis le luxe de répondre à des questions sur le sort de certains joueurs, ce qui est, en principe, du ressort du premier responsable du club !!

Ce fut sûrement la goutte qui a fait déborder le vase.

En ce sens, l’annonce de sa démission par Hamdi Meddeb a été, il est vrai, un coup de gueule exprimant un ras-le-bol. Mais elle apparaît surtout comme le moyen de s’assurer du soutien du public espérantiste dans la dernière bataille qu’il s’apprête à livrer pour son émancipation de la tutelle encombrante du « président d’honneur » - le premier épisode, faut-il le rappeler, étant la désignation de Tarek Dhiab à la tête de la section football du club. La mobilisation du public autour du président a été telle que Hamdi Meddeb en sort tout à fait renforcé pour le prochain bras de fer.

Mohamed Ali Mekkaoui

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose