attariq aljadid

Accueil > Français > Economie > Le jour où le monde sombra dans l’ultralibéralisme !

Le jour où le monde sombra dans l’ultralibéralisme !

samedi 30 mai 2009

Slim Ben Taleb.

Au milieu de la débâcle actuelle du capitalisme et de cet ultralibéralisme qui a conduit le monde au bord du gouffre, la date du 3 mai 1979 est passée presque inaperçue. Seuls quelques journalistes se sont bien rappelés de cette funeste date dans l’histoire de notre monde ! Il s’agit de la date à laquelle l’aventurisme économique et la violence politique sont devenus les maîtres-mots du capitalisme libéré de tout contrôle et de toute entrave.

En effet, c’est ce jour là que le monde bascula ! Il y a trente ans, les électeurs britanniques, perdant confiance dans un parti travailliste empêtré dans ses conflits internes et incapable de faire face au chômage, élirent Margaret Thatcher, qui deviendra le Premier ministre de Sa Majesté. « La dame de fer », comme beaucoup ont commencé à l’appeler en raison de son entêtement, devenu obsessionnel, à faire face à tous les conflits sociaux qui ont marqué son ère ! Le 3 mai, 1979, donc, Madame Thatcher arriva au pouvoir après avoir conquis le parti conservateur quatre ans plus tôt. Durant ces années, elle a réussi à convertir le vieux parti conservateur à un ultralibéralisme guerrier qui allait tout détruire sur sa route et construire de nouvelles relations sociales où le profit, l’individualisme assumé et l’aventurisme animalier vont enterrer définitivement la vieille culture ouvrière !

Quelques mois plus tard, les électeurs américains vont amener au pouvoir, comme pour répondre à leurs homologues britanniques, Ronald Reagan, le clone politique et idéologique de Madame Thatcher ! A l’unisson, ces deux dirigeants vont conduire l’une des plus importantes révolutions du 20ième siècle, qui chassera du pouvoir l’idéal social-démocrate pour mettre en avant l’ultralibéralisme le plus sauvage et le plus violent ! La page des trente glorieuses et du compromis social-démocrate est définitivement fermée, et c’est désormais la révolution ultralibérale qui conduira le monde pour au moins trente ans ! Keynes se retirera honteusement sur la pointe des pieds pour laisser la place désormais à Friedman et Walras à la fière allure, et qui vont avoir leur revanche sur le vieux libertaire britannique !

Mais, diable comment le monde a-t-il pu être tenté par cette aventure qui nous a conduits au plus grand tsunami financier depuis la crise des années 1930 ? Comment avons-nous cédé devant cet ultralibéralisme et son aventurisme politique et économique ? Comment les sociétés démocratiques ont-elles ouvert la voie de la manière la plus pacifique et la plus démocratique qui soit à cette nouvelle idéologie qui remettra en cause tous les compromis mis en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale pour échapper à toutes les aventures politiques et économiques ? Pour apporter des éléments de réponse à ces questions, il faut revenir au contexte et au bouillonnement intellectuel, politique et économique des années 1970.

Cette décennie a été marquée par deux développements majeurs. Le premier est lié aux prolongements des révoltes et des nouvelles utopies de l’après- mai 1968, pour l’avènement d’un autre monde et pour mettre fin au fordisme et à la marchandisation des sociétés capitalistes qu’il a engendrés. L’autre développement majeur est la crise de ce même fordisme et l’effritement du consensus social- démocrate issu de la seconde guerre mondiale. On assiste alors à une montée du chômage sans précédent dans les pays développés.

En même temps, les prix ont explosé et l’inflation rampante a été à l’origine d’un accroissement des revendications sociales et des grèves. Les politiques économiques traditionnelles d’inspiration keynésienne n’ont pas été en mesure de résorber le chômage et de faire face à l’approfondissement de la crise. En même temps, on a assisté, lors de cette décennie, à une montée des pays du Tiers-monde et à l’exigence d’un nouvel ordre international, ce qui a rendu l’exploitation des anciennes colonies beaucoup plus difficile ! Dans ce contexte de crise, de chômage et d’utopie pour des lendemains meilleurs, l’ultralibéralisme va se développer et représenter progressivement une alternative pour des citoyens de plus en plus déboussolés ! Ainsi, face au chômage et devant cet élan libertaire pour changer de vie et expérimenter de nouvelles utopies et la crise de la social démocratie, c’est la restauration autoritaire qui l’emportera ! Et c’est des urnes que sortira l’ultralibéralisme qui conduira notre monde à la faillite et à l’effondrement !

Au pouvoir, l’ultralibéralisme va mettre en œuvre les recettes et les recommandations de ses multitudes de groupes et de fondations néo-conservatrices qui ne sont jamais résignés à accepter l’ordre social démocrate lors des trente glorieuses ! Ils ont tout simplement continué à développer leurs idées et ont attendu leur heure ! Ils vont donc s’attaquer de manière frontale à l’Etat et feront du marché la seule instance capable de réguler l’économie et la société ! Reagan l’a dit de manière claire et on ne peut plus définitive "L’Etat est le véritable problème des sociétés modernes" ! Et, du coup, ce sont de nouvelles croisades que les ultralibéraux vont lancer contre l’Etat qui n’a pas fait que réprimer l’initiative des individus et du secteur privé ! Haro sur l’Etat ! Désormais, c’est le secteur privé qui doit régler les maux des sociétés modernes ! Les entreprises publiques sont privatisées et l’Etat n’a plus aucun rôle ! Les banques centrales sont rendues autonomes ! Les marchés financiers libéralisés ! Les frontières de l’Etat-nation ouvertes et la globalisation peut ainsi triompher ! Par ailleurs, les impôts sur les riches connaissent une diminution sans précédent car, nous a-t-on expliqué, "trop d’impôt tue l’impôt" ! Et même si les déficits de l’Etat ont explosé, cela n’a pas mis un frein à l’aventurisme économique de ces nouvelles élites !

C’est un autre monde qui a été construit et de nouvelles valeurs qui ont émergé lors de ces trente glorieuses ! La compétition et la concurrence ont définitivement remplacé les valeurs de solidarité et de fraternité devenus soudainement ringardes ! Personne n’a pu résister à cette déferlante ultralibérale ! Et, même les partis de gauche et les social-démocraties vont se convertir à cette nouvelle idéologie et à cette sauce devenue à la mode ! La victoire sera définitive et totale avec la chute du mur de Berlin en 1989 ! Désormais, c’est la bérézina dans le camp de l’utopie, la mode est au pragmatisme post-moderne et la toile sera le seul univers encore ouvert à l’utopie et à la marge du monde !

Mais, il faut aussi noter que le spectre de la révolution ultralibérale ne s’est pas limité à l’Occident. Il a été progressivement imposé au Sud, et les tropiques se sont convertis à la nouvelle religion et à l’orthodoxie, sous l’effet des nouveaux prophètes déterminés et menaçants que sont devenus la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International ! Nos pays se convertiront également à la privatisation, à la libéralisation et aux valeurs du marché ! L’Etat et les mécanismes de solidarité sociale vont voir leur rôle s’étioler et disparaître au fil des années ! Une victoire à la Pyrrhus, dans la mesure où elle donnera naissance à un autre fondamentalisme religieux, qui s’attaquera aux fondements de la modernité face à l’idéologie du marché et proposera le retour au monde de l’enchantement et aux temps glorieux des anciens !

La crise actuelle a montré les limites du monde que l’ultralibéralisme nous a laissé ! C’est un monde en pleine déconfiture qu’il faut reconstruire après le passage du tsunami ultra-libéral et des prophètes du marché ! L’ensemble des forces politiques et sociales cherchent à se frayer de nouveaux chemins pour faire face à la crise actuelle et sortir des legs de l’ultralibéralisme et de l’héritage de ce fameux début du mois de mai 1979 dans lequel le monde a sombré dans l’aventurisme et la violence.

Slim Ben Taleb.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose