attariq aljadid

Accueil > Français > Edito > Les brèves du numéro 126 daté du 02-05-2009

Les brèves du numéro 126 daté du 02-05-2009

samedi 14 janvier 2012

Prix des voitures « populaires » : baisse ou pas baisse ?

Les journaux se sont penchés ces derniers temps sur une question qui intéresse beaucoup nos concitoyens, spécialement, ceux d’entre eux qui appartiennent à la classe moyenne – qui, à en croire le discours officiel, regroupe encore et toujours 80% des Tunisiens !! – à savoir l’évolution des prix des voitures dites populaires. Pour certains, les prix actuels des 4 chevaux font que ces voitures n’ont de populaire que le nom (de 14000D la FIAT Panda à plus de 17000D la Polo 6) et, face à une chute sensible de la demande, les prix seraient appelés à descendre dès cet été. Pour d’autres, et malgré l’effort fait par les constructeurs et les concessionnaires, face à la crise, il n’y aura aucun impact sur les prix de vente, à cause du glissement du Dinar et de l’introduction de taxes supplémentaires… Une affaire à suivre, donc !


Accident de la TRANSTU : où en est l’enquête ?

Après l’accident de son bus de la ligne Mornag – Tunis du vendredi 17 avril dernier, la TRANSTU avait précisé que « l’accident a eu lieu, lorsque le bus a fait une embardée à gauche puis à droite. Le conducteur a essayé d’éviter sa chute dans un ravin, mais le bus articulé (zina wa aziza) s’est renversé, provoquant la rupture de l’accordéon ». Elle avait également annoncé que « les causes de l’accident seront déterminées par une commission qui a été mise en place par les services compétents ». Cependant, et en attendant la publication des résultats de l’enquête, plusieurs voix mettent déjà en question la qualité de l’accordéon du bus qui, en principe, ne devrait pas rompre aussi facilement. D’autres bus, ayant le même type d’accordéon, auraient même été retirés de la circulation…


Tunisie – France : signature de huit accords

Huit accords de coopération tuniso-français dans les domaines de l’énergie nucléaire, de l’industrie, de la mode, du transport et de l’ingénierie ont été signés par la suite.

Il s’agit des accords suivants :
- Un accord intergouvernemental de coopération pour le développement des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire.
- Un accord relatif au comité de pilotage de la coopération tuniso-française dans le domaine des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire.
- Un protocole financier relatif au programme de mise à niveau des petites et moyennes entreprises et des petites et moyennes industries en Tunisie.
- Un protocole d’application relatif à l’Institut de formation aux métiers de la mode.
- Un accord cadre de coopération et de partenariat dans le domaine du transport. Cet accord a pour objectif notamment de promouvoir l’instauration de partenariats profitables pour les deux parties dans les domaines des transports aérien, maritime, terrestre et ferroviaire.
- Un protocole d’application relatif à l’institut de formation aux métiers maritimes.
- Un mémorandum d’entente relatif à l’Ecole nationale des ingénieurs de Bizerte.
- Un mémorandum pour l’établissement d’un dialogue stratégique entre le ministère tunisien du développement et de la coopération internationale et l’Agence française pour le développement (AFD).


Mouvements sociaux dans le secteur des télécommunications

Après la grève fortement suivie à Tunisie Télécom, le 21 avril dernier, à cause de l’échec des négociations salariales, des mouvements sociaux similaires sont prévues, durant ces deux semaines, surtout dans le secteur des télécommunications : Une grève des agents de l’Office de la Télédiffusion a eu lieu le 28 avril. D’autres sont prévues, notamment à la STEG (le 5 mai), à l’Agence Tunisienne de l’Internet (ATI) et au Centre d’Etudes et de Recherche des Télécommunications (CERT)…


Avocats et télé réalité : quoi de neuf ?

On se rappelle la polémique qui a prospéré, il y a quelques semaines, à propos de la présence et de la prestation des avocats sur les plateaux de télévision, notamment, celui de l’émission de TV7 Elhaqq mâak. Cette polémique a vu l’intervention du bâtonnier des avocats, maître Bechir Essid, qui a voulu soumettre la participation de ses confrères à ce genre d’émissions à l’autorisation préalable du Conseil de l’ordre des avocats, tout contrevenant devant passer devant le conseil de discipline… Toutefois, les avocats concernés ont superbement ignoré leur bâtonnier et ont poursuivi sereinement leur participation à la télé réalité, sans qu’on enregistre une réaction de la part de l’Ordre des avocats. Il fallait s’y attendre : la partie entre l’ordre des avocats et Cactus Production était sans doute par trop inégale !!


Usine Maklada : après trois jours de grève, les ouvriers obtiennent la réintégration de leurs camarades licenciés !

Mercredi 29 avril, et après avoir obtenu gain de cause, les ouvriers licenciés de l’usine de câbles métalliques « Maklada » ont mis fin à leur sit-in qui durait depuis une vingtaine de jours. En effet, la grève de trois jours déclenchée par les ouvriers de l’usine, solidaires de leurs camarades, en vue d’obtenir leur réintégration a fini par raisonner le propriétaire et le faire revenir à de meilleurs sentiments. Une réunion s’est ainsi déroulée qui a regroupé les différentes parties prenantes, en présence de l’inspection du travail, et a débouché sur la signature d’un accord stipulant l’annulation des licenciements. Une belle leçon de résistance et de solidarité !


Bibi, n’est pas souhaitable pour le moment à la maison Blanche

Initialement, c’est Benyamin Netanyahou qui devait rencontrer lundi 04 mai le Président Obama, finalement c’est Shimon Pères qui fera le déplacement. N’ayant pas pour le moment les mots qu’il faut pour détourner un président des Etats Unis qui a déjà lancé plusieurs messages en direction de protagonistes de la région et exprimé sa détermination pour soutenir une solution basée la création d’un Etat palestinien aux côtés d’Israël, Bibi a préféré attendre jusqu’au 18 mai.

Va-t-il faire d’ici là une volte-face ?

Commentant ce changement d’hôte, à la Maison Blanche on a indiqué avoir voulu exploiter la visite de Shimon Pérès pour une rencontre "avec la personnalité ayant la plus grande connaissance de la politique israélienne et du processus de paix avec les Arabes ».

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose