attariq aljadid

Accueil > Français > Humeurs > Pollution publicitaire

Pollution publicitaire

dimanche 12 avril 2009

L’affichage publicitaire envahit notre environnement quotidien immédiat. Les panneaux, enseignes, affiches et autres banderoles souillent les entrées de nos villes et villages, défigurent nos paysages, enlaidissent notre patrimoine architectural et mettent parfois en danger la vie des piétons et des automobilistes.

L’immense majorité des ces supports publicitaires sont en infraction avec la loi. Les maires et les élus locaux sont complètement dépassés par l’ampleur de l’affichage abusif et le déferlement des panneaux publicitaires.

Véritable hymne à la laideur, ils pullulent partout : le long des avenues, sur les immeubles et les bâtiments publics, sur les murs des écoles…Des enseignes lumineuses ont même élu domicile autour des sites classés ou sur les monuments historiques. Les habitants de certains quartiers grognent car, subissant déjà le bruit et la pollution, ils sont contraints de supporter ces agressions visuelles et psychologiques.

Société de consommation oblige, ce phénomène ira en s’amplifiant d’année en année. Il rend aujourd’hui nécessaire une intervention énergique des pouvoirs publics pour contrôler les emplacements publicitaires dans une perspective de sécurité, certes, mais aussi dans une perspective esthétique afin d’éviter que ne soient défigurés des sites urbains ou ruraux dignes de protection. Le souci de l’environnement au sens large devrait, à notre sens, dominer la réglementation de la publicité en vue de lutter contre le fléau de la pollution publicitaire.

En attendant, les maires et les conseils municipaux ont toute latitude de procéder à la révision de la réglementation locale de publicité devenue désuète, et de l’adapter aux nouvelles exigences en matière de protection de l’environnement, du patrimoine et du cadre de vie des citoyens. De nouvelles normes locales d’emplacement, de hauteur et d’entretien sont nécessaires. De même, de nouvelles zones d’interdiction et de restriction publicitaires doivent être imposées. Elles contribueront à coup sûr à mettre un terme à l’anarchie actuelle.

Puisse cet appel trouver auprès des instances concernées l’écho escompté. De toute évidence, on ne peut plus reporter aux calendes grecques la nécessaire et indispensable réduction de l’affichage publicitaire dans nos villes.

Dr Salem SAHLI

Hammamet

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose