attariq aljadid

Accueil > Français > Actualités nationales > Situation explosive sur l’île de Lambadousa

Situation explosive sur l’île de Lambadousa

samedi 14 février 2009

Dans une motion adoptée par son Assemblée générale, la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR) lance un cri d’alarme au sujet de la situation des migrants retenus dans l’île de Lampedusa, en Italie, où près de 1000 personnes, dont 900 Tunisiens, sont détenues dans des conditions qualifiées par le HCR de « préoccupantes ».

La FTCR rapporte, en particulier, que « pendant la nuit du vendredi 6 février les tensions dues aux conditions de détention et aux menaces d’expulsions massives ont eu des conséquences dramatiques : Au moins 11 migrants ont tenté de se suicider par absorption de lames rasoir et de boulons. L’un d’eux a tenté de se pendre. La gravité des conséquences sur leurs fonctions vitales a obligé les autorités à les transférer aux services d’urgence de l’île et de transporter l’un d’eux par hélicoptère à l’hôpital de Palerme (…)

La FTCR s’alarme au plus haut point dans ces conditions des suites de la visite la semaine dernière du Ministre de l’Intérieur italien Roberto Maroni. Le but de la rencontre qu’il y a tenu avec son homologue tunisien Rafik Belhaj-Kacem était d’organiser des expulsions massives de Tunisiens. Sachant l’absence de garanties des droits des migrants et réfugiés prévalant en Tunisie, la FTCR s’élève contre cette coopération sécuritaire au dépens des droits et libertés des migrants de part et d’autre de la Méditerranée(…)

La FTCR lance un appel au mouvement démocratique, aux défenseurs des droits humains et des droits des migrants en Italie, en Europe et dans tout le pourtour méditerranéen pour l’organisation d’une campagne urgente de soutien aux droits des migrants en Italie et à Lampedusa.

Elle appelle à l’envoi de missions d’observation et de protection des migrants à Lampedusa. Elle dénonce la recrudescence inquiétante de discours politiques et médiatiques à caractère xénophobe en Italie, et s’alarme de la banalisation de propos publics qui relèvent de l’appel au lynchage.

Enfin, la FTCR rend un hommage appuyé à la population de Lampedusa dans son ensemble. Celle-ci résiste magnifiquement aux appels à la haine, et a su faire preuve d’une solidarité et d’une humanité remarquable alors même que ses propres droits sont mis en danger par la politique de militarisation de l’île décidée par le gouvernement italien. »

Paris le 7 février 2009.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose