attariq aljadid

Accueil > Français > La Une > Pénurie de producteurs !

Pénurie de producteurs !

samedi 14 février 2009

Nous avons connu la pénurie du lait, celle des fameuses cigarettes locales (les 20 mars légères), mais aussi d’un bon chasseur de buts pour l’équipe nationale, etc… Mais là, nous assistons à un phénomène tout à fait nouveau : la pénurie totale de producteurs d’émissions de télé sur notre chaîne nationale et la monopolisation du prime time et de l’Access prime time par une seule société de production !

Cette dernière ne cesse d’alimenter notre chaîne nationale en produits télévisuels, d’émissions de jeux à la télé réalité en passant par les télénovelas. Seuls lui échappent, pour le moment, et sans exagérer, le JT, la météo et le sacro-saint Dimanche Sport. Mais sait-on jamais ???

Limitée à une émission ou deux, la collaboration avec cette boîte de production peut être compréhensible. Mais qu’elle devienne l’unique pourvoyeuse des émissions phares de notre chaîne nationale, c’est on ne peut plus problématique. Et cela pour au moins deux raisons :

1-Certes, il n’est pas interdit aux responsables de TV7 de chercher à attirer un public large et il n’est pas prohibé de vouloir assurer des recettes publicitaires conséquentes... Mais est-ce pour autant la vocation première d’une chaîne publique financée en partie par une redevance payée par les citoyens ? De même, le contenu des émissions proposées par cette boîte de production, composé essentiellement de divertissement et de recherche de l’émotionnel, ne semble pas aller de pair avec les objectifs d’une chaîne d’utilité publique. Certains pourraient nous rétorquer que le Tunisien a aussi le droit de se divertir. Et ils ont raison. Mais que la chaîne nationale range de côté les émissions d’information, de culture, de débats sur les préoccupations citoyennes pour ne devenir qu’une télé de divertissement et une entreprise financière rentable, c’est là un schéma qui me semble tout à fait dangereux.

2- A observer la scène nationale qui regorge de nombreux talents s’activant dans le milieu artistique et de la communication, il est évident que d’autres jeunes et moins jeunes éléments peuvent alimenter notre télévision d’émissions variées et de grande qualité. Toutefois, il semblerait qu’une priorité absolue soit donnée à cette boîte de production, au détriment de boîtes concurrentes. Une chaîne de télévision publique, même si elle est autonome de par son statut, se doit d’être ouverte sur tous les Tunisiens et d’avoir pour souci constant de respecter les garanties relatives aux règles de transparence et d’équité.

Par ce billet, j’exprime mon espoir de voir notre chaîne nationale s’ouvrir davantage sur tous les talents compétents dans l’animation audiovisuelle. Je tiens aussi à exprimer mon souhait de voir sa programmation corrigée dans le sens d’une plus grande part consacrée aux émissions de débat citoyen et d’un contenu culturel de qualité.

MBJ

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose