attariq aljadid

Accueil > Français > Notre mémoire > La revue IBLA fête ses 70 ans. (1937-2007)

La revue IBLA fête ses 70 ans. (1937-2007)

lundi 19 mai 2008

Habib Kazdaghli

La revue IBLA éditée par l’Institut des Belles Lettres Arabe fête, ces jours-ci, ses soixante dix ans. A cette occasion, la Bibliothèque Nationale et le comité de direction de la revue ont organisé lundi 12 mai dernier une cérémonie en présence du ministre de la culture et de la sauvegarde du patrimoine et un public nombreux formés d’universitaires, de chercheurs et de lecteurs de la revue ainsi que de fidèles de la bibliothèque des Pères Blancs.

Une exposition retraçant le parcours de l’institution fut inaugurée, de même que plusieurs personnalités ont pris la parole pour rendre hommage à ce pôle du savoir. Les différents intervenants : Le ministre de la culture Med-Laziz ben Achour, le professeur Habib Belaid, le Père Jean Fontaine et monsieur Jilani Bel Haj Yahya, chacun de son côté a montré l’apport de cette revue ainsi que de l’Institut et de la bibliothèque, portant le même nom, à la vie culturelle et intellectuelle de la Tunisie, depuis plusieurs décennies. Il s’agit d’un long parcours d’intégration dans la vie du pays qui lui a permis d’acquérir une palace de choix dans le paysage culturel et intellectuel du pays. Une longue marche commencée en 1926 lorsque les Pères Blancs (la Société des missionnaires d’Afrique, fondée en Algérie en 1869, par le cardinal Lavigerie) décident de créer une maison d’études et de recherches du Maghreb destinée aux personnes qui y travaillent. La première communauté s’était installée au départ à la Marsa (ferme Boukhris). En 1928, la maison se déplace à la rue des Glacières à Tunis où elle prend en 1931 le nom de l’Institut des Belles Lettres Arabe.

A partir de 1932, l’association va occuper son siège actuel à la rue Jamâa Al-Haoua. Outre la revue, ce lieu est occupée par l’une des plus riches bibliothèques spécialisées de la ville de Tunis, lieu qui a vu défiler au fil des années, depuis l’ouverture de sa salle de lecture en 1935, des milliers d’étudiants, de chercheurs et d’universitaires tunisiens et étrangers. Avec ses 34000 monographies et ses dizaines de titres de périodiques tunisiens et étrangers, avec ses fichiers matières constamment actualisés et informatisés, elle constitue un haut lieu du savoir et de la connaissance dans notre pays.

La revue IBLA qui fête ses 70 ans est incontestablement, exception faite pour la revue Archives de l’Institut Pasteur de Tunis, est la plus ancienne revue de Tunisie. Elle est née en 1937 en pleine période coloniale, elle a su résister au temps, aux vicissitudes de l’histoire et a admirablement su résister et opérer à chaque fois les changements qui s’imposent et rester une institution culturelle exceptionnelle. Animée par des religieux catholiques, cependant, elle a su fonctionner comme un lieu de savoir ouvert à tous les savoirs. Comme l’ont rappelés les intervenants la revue est un véritable observatoire de la société tunisienne, de ses mutations, un lieu de constat des nouveaux phénomènes, elle constitue de fait un véritable inventaire du patrimoine culturel de la Tunisie. Grâce à l’action infatigable de son actuel directeur le Père Jean Fontaine, installé en Tunisie depuis 1956, la revue se veut aujourd’hui un lieu de dialogue entre les chercheurs, c’est ainsi que depuis 1977, son comité est formé de dix membres composé à part égale entre religieux et intellectuels tunisiens, le Père Jean Fontaine le présente comme « groupes de passeurs, qui essaye d’être dans ce pays de la manière la plus positive ». Au sein de ce comité, la tâche de la coordination et de la préparation des numéros (deux par an) revient à notre collègue et amie Kmar Ben Dana à qui nous souhaitons beaucoup de succès dans ces fonctions et à tous les membres du comité de la revue bon anniversaire.

Habib KAZDAGHLI

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose