attariq aljadid

Accueil > Français > Actualités nationales > Vers un « nouvel internationalisme »

Rencontre internationale à Paris :

Vers un « nouvel internationalisme »

dimanche 30 novembre 2008

Une rencontre internationale s’est tenue à Paris les 16 et 17 novembre à l’initiative du PCF sur le thème « Construire un nouvel internationalisme ». Y ont participé 45 délégations étrangères en plus des personnalités françaises du monde politique et syndical. De Tunisie, c’est Ahmed Brahim, premier secrétaire du mouvement Ettajdid qui y était présent.

Les débats qui étaient animés par Jack Fath, responsable des relations extérieures du PCF, ont porté d’abord sur la situation mondiale et les leçons de la crise que traverse le capitalisme, système que les intervenants ont été unanimes à considérer comme une crise systémique d’un mode de production qui montre ses limites, en plus de ses conséquences désastreuses aussi bien pour les peuples du Sud, notamment en Afrique, que sur l’avenir de la planète. Se pose alors nettement la question de l’alternative et des perspectives de changement et opportunités de lutte nouvelles.En second lieu, la rencontre a abordé, dans des optiques diverses mais complémentaires, le contenu et la forme d’un nouvel internationalisme : certains ont posé la questions des options politiques et sociales globales et des programmes doivent être mis en oeuvre. D’autres ont proposé de donner la priorité à des thèmes plus spécifiques comme la démocratie, la paix la résistance aux guerres impérialistes, la défense de l’environnement et la solution juste du problème des migrations.

D’autres encore ont discuté la question des concepts en appelant à tenir compte du contenu et des formes de la solidarité internationale radicalement nouvelles par rapport à l’internationalisme tel qu’il a été pratiqué notamment dans la deuxième moitié du siècle dernier. Tous ont fait des propositions sur les mécanismes nouveaux à même d’inscrire dans les faits cet internationalisme repensé. Il ne s’agit pas de structures mais de pratiques de solidarité dans les luttes des travailleurs et des peuples pour la paix, la liberté et le progrès, et aussi de formes de concertation et de réflexion ouverte sur les perspectives d’alternative à l’ordre du monde injuste que nous vivons aujourd’hui.

Dans son intervention, Ahmed Brahim a mis l’accent sur la nécessité de réfléchir sur la pertinence du concept d’internationalisme dans le monde d’aujourd’hui, ainsi que sur le sens à donner à l’expression « lutte anti-capitaliste » car on peut la lire de deux façons : lutte contre les capitalistes et lutte contre le capitalisme. Si la première lecture ne pose aucun problème, la seconde pose quant à, elle, le problème de l’alternative, qui n’a rien de simple et demande une réflexion plus approfondie.

Concernant les objectifs, Ahmed Brahim a proposé de définir quelques grands thèmes susceptibles d’unir le maximum de forces progressistes, étant entendu que la solidarité internationale doit mobiliser aussi des forces allant bien au-delà des frontières des partis communistes et marxistes. En effet, il y a des partis qui appartiennent à la gauche progressiste sans se réclamer du marxisme comme idéologie unique. C’est le cas du Mouvement Ettajdid, du parti allemand « die Linke », de plusieurs mouvements latino-américains présents à la rencontre, et de bien d’autres mouvements politiques et syndicaux concernés par la lutte contre les effets désastreux du capitalisme mondialisé : la guerre, la faim, les atteintes à l’environnement, les migrations, l’oppression coloniale (exemple : en Palestine) ou néo-coloniale, etc.

Sur les formes de lutte, Ahmed Brahim a suggéré de s’inspirer des expériences ayant démontré leur efficacité pratique comme l’expérience des réseaux (exemple : Amnesty International) et des mouvements altermondialistes (Forum Social). Des regroupements régionaux du type Amérique Latine ou Méditerranée devraient être développés en tenant compte de la dialectique de l’universel et du particulier, du national et de l’international.

Pour plus de détails et voir la vidéo de l’intervention du premier secrétaire Ahmed Brahim, cliquer ici :

Ettajdid

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose