attariq aljadid

Accueil > Français > Actualités nationales > Paris : Décès de Jacques Belaïche, militant syndicaliste et communiste

Paris : Décès de Jacques Belaïche, militant syndicaliste et communiste

vendredi 10 décembre 2010

Nous avons appris vendredi dernier, alors que le journal était sous presse, le décès à Paris, le 25 novembre, de Jacques Belaïche, à l’âge de 97 ans. Militant communiste depuis 1936, il était un responsable dans le mouvement syndical USTT, Jacques Belaiche est né à Tunis le 17 juillet 1913. Tunisien d’origine juive, Il commence à travailler comme employé de commerce.

Très jeune, il milite tout d’abord dans le mouvement des Auberges de la jeunesse avant d’adhérer au mouvement syndical au cours de la période du Front populaire (1937-1938), en même qu’il adhérait au parti communiste tunisien. A partir de 1940, à plusieurs reprises, il est arrêté à plusieurs reprises et condamné à la prison. Interné au Kef, il profite d’un transfert à Tunis pour soins pour s’évader et vivra dans l’illégalité jusqu’à la libération de Tunis, le 7 mai 1943.

Au lendemain de la seconde guerre, il participe à la renaissance du mouvement syndical et devient un des dirigeants de l’Union syndicale des Travailleurs de Tunisie (USTT, d’obédience communiste). En 1946, il a été élu membre du conseil municipal de la ville de Tunis. Il a été élu à plusieurs reprises comme membre du Comité central du Parti communiste tunisien (2ème congrès tenu en 1946, 3ème congrès tenu en 1948). Arrêté le 18 janvier 1952, il fut déporté au camp de Remada, Borj Le Bœuf et Tataouine ; il est libéré en 1953. Au lendemain de l’indépendance, Il est candidat sur une liste communiste aux élections de l’Assemblée constituante, en mars 1956. Il a quitté la Tunisie en 1975 pour s’installer en France, où Il continua à militer au sein de la section internationale du Parti communiste français.

La direction du Mouvement Ettajdid a adressé une lettre de condoléances à la famille de Jacques Belaïche, ce militant qui a consacré une bonne partie de sa vie à militer pour l’indépendance de la Tunisie et pour l’émancipation de sa classe ouvrière.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose